La ferme sera située à environ 14 km au large de Groix, à 19 km au large de Belle-Île et à 22 km de la côte la plus proche de la France continentale.

La ferme comporte trois éoliennes d’une puissance unitaire de 9,5 MW et le même nombre de systèmes flottants. Elle a pour objectif de générer environ 100 GWh/an, l’équivalent de la consommation électrique de 47 000 habitants par an, soit près de 80 % de la ville de Lorient en France.

Dans ce cadre, Naval Energies assure le design et la construction des flotteurs des 3 éoliennes, ainsi que leur ancrage, puis l’installation en mer de l’ensemble.

À ce stade, Naval Energies a finalisé la phase de conception préliminaire, et travaille sur le contrat de réalisation (Engineering/Production/Construction/Installation : EPCI). Le projet de ferme pilote de Groix et Belle-Île est représentatif de 80% des conditions dans lesquelles les futures fermes commerciales d’éoliennes flottantes seront installées en France et dans le monde. Ce projet constitue à ce titre une expérimentation majeure qui positionne Naval Energies en tant que leader pour la conception et la fabrication de flotteurs en conditions Atlantique. Par ailleurs, le projet permet d’optimiser les infrastructures et les technologies et de valider le modèle économique avant la phase d’industrialisation et les déploiements à plus grande échelle.

Dans le cadre de ce projet, Naval Energies, fournisseur du flotteur et MHI Vestas Offshore Wind (MVOW), fournisseur de la turbine, sont partenaires. Dans un contexte français et international positif pour l’éolien flottant, MVOW et Naval Energies considèrent que leur collaboration déjà entamée sur le projet de Groix et Belle-Île constitue un atout important sur lequel chacun souhaite capitaliser.  MVOW et Naval Energies ont donc signé, début 2020, un protocole d’accord par lequel les deux entreprises s’engagent à développer leur coopération sur le marché de l’éolien flottant, en France et ailleurs, pour mieux préparer l’avenir.